Version imprimable

Current Size: 100%

Cahors contemporain

L'histoire de Cahors c'est aussi aujourdhui et la période plus récente. Après la Révolution, Cahors devient la Préfecture du département du Lot, un territoire rural peu marqué par la grande industrie. Chef-lieu administratif, la ville met en œuvre un plan d'alignement, construit une station de pompage des eaux pour approvisionner les rues en eau potable, aménage le boulevard et les promenades arborées, le long desquels se développent bâtiments de loisirs, de pouvoir et d'enseignement : le théâtre à l'italienne (1835), la Bibliothèque (1907), l'Hôtel de Ville (1847), le Palais de Justice (1865), le Lycée de Jeunes Filles (1889)... Le chemin de fer rejoint Cahors en 1869 pour relier la ville à la ligne Paris-Agen, puis une nouvelle gare est construite en 1884 pour desservir le nouvel axe Cahors-Montauban, qui justifie le lancement sur le Lot d'un imposant pont de chemin de fer faisant appel aux nouvelles techniques de la construction métallique.

 

Léon Gambetta

Pont XIX

Léon Gambetta, petit-fils d'un immigré italien originaire de Gènes, est le grand personnage de Cahors dans la seconde moitié du siècle : avocat, député de Paris puis Président du Conseil, c'est un républicain farouche opposé au Second Empire, qui sera après la guerre de 1870-71 l'un des fondateurs de la Troisième République. Une statue monumentale de bronze rappelle la mémoire de ce Cadurcien illustre.

 

La Seconde Guerre Mondiale

La guerre de 1914-1918 provoque une importante hémorragie humaine. Durant la seconde guerre mondiale, le Lot, et la ville de Cahors en particulier, connaît une activité résistante, à l'image de l'action de Jacques Chapou, professeur-adjoint de lettres au lycée de garçons, actuel collège Gambetta, dont la place de la cathédrale porte aujourd'hui le nom. Plusieurs monuments aux morts commémorent le sacrifice des soldats des guerres de 1870, 1914-1918, 1939-1945 et des guerres de décolonisation.

 

Patrimoine moderne de Cahors

Le patrimoine du XXe siècle est assez bien représenté à Cahors : on peut voir une série de maisons de la Belle Epoque disséminées dans la ville et quelques centaines de constructions de l'Entre-Deux-Guerres, réparties le long d'axes comme l'avenue Henri-Martin ou la rue Victor-Hugo.

 

Ville de 20 000 habitants, Cahors valorise aujourd'hui les atouts d'une collectivité à taille humaine : les labels Ville d'art et d'histoire, Grand Sites Midi-Pyrénées, le dynamisme de son vin et de sa gastronomie, la variété et la qualité de ses festivals et de ses équipements de loisirs, la professionnalisation de son activité touristique, sans oublier une vaste politique de réhabilitation du bâti ancien contribuent à en faire une destination touristique de premier ordre.

 

Grands sites Midi-Pyrénées
  • Français
  • English
  • Nederlands
  • Deutsch
  • Español