Version imprimable

Current Size: 100%

La légende de la chevrette blanche

 

On dit que le soir de Noël, à Cabrerets, dans la vallée du Célé, on voit une chevrette blanche grimper le long des falaises depuis la vallée. Les habitants connaissent la clé de ce mystère : c’est l’âme de Mariette, qui vient rappeler son tragique destin. 

C’est au 14ème siècle que la légende commence. Au château, surnommé depuis le château du Diable, c’est la fête : convives et décoration sont au diapason pour fêter Noël dans le luxe et l’opulence. 

Mariette, la jeune bergère du village, vient troubler la fête : elle implore la pitié du Seigneur pour les dettes d’impôts de sa grand-mère malade. C’est l’esprit de Noël… ou pas. L’audace de Mariette n’a d’égal que sa beauté et sa fraîcheur. Le Seigneur croit pouvoir abuser d’elle en toute impunité. Mariette s’en remet à Dieu et préfère sauter dans la rivière Célé en contrebas. 

Jésus veillait sur son troupeau et envoie 2 anges blancs dans la brume pour sauver son âme pure. Mariette est maintenant réincarnée en chevrette blanche, qui vient rappeler chaque nuit de Noël que l’honneur est plus fort que la turpitude.

 


La Fête de la chèvre à CabreretS

 

Les habitants de Cabrerets veulent se souvenir de cette morale et célèbrent la Chevrette blanche tous les étés, fin août, à l’occasion de leur fête de village : une grande « cabra blanca », visible de loin et portée par les plus forts du village déambule dans les rues.

Elle danse le rigaudon et emmène à sa suite les habitants et les visiteurs, tous unis dans une même joie vers le château du diable, en ruine aujourd’hui, mais toujours accroché à la falaise. Et là, la légende de Mariette et de la Chevrette blanche est contée à nouveau, génération après génération, juste pour partager une belle légende inspirante. 

Le fête de la chèvre à Cabreret © Foyer rural de Cabreret - N. Dupuy-Petit

 

Tous les contes et légendes du Quercy

Grands sites Midi-Pyrénées
  • Français
  • English
  • Nederlands
  • Deutsch
  • Español