Version imprimable

Current Size: 100%

L'histoire de Saint-Cirq Lapopie

Un village médiéval classé

 

Le bourg médiéval de Saint-Cirq Lapopie, qui compte 13 monuments historiques est l’un des plus beaux villages de France. Accroché sur une falaise à 100 mètres au-dessus du Lot, Saint-Cirq Lapopie constitue l’un des sites majeurs de la vallée du Lot.

 

Chef-lieu de l’une des trois vicomtés du Quercy, Saint-Cirq Lapopie fut partagé au Moyen Âge entre plusieurs dynasties féodales dont les familles dominantes de Lapopie, de Gourdon et de Cardaillac. De ce fait, plusieurs châteaux et maisons fortes constituaient le fort seigneurial et dominaient le village.

En contrebas du fort, les rues du village, fermées par des portes fortifiées, ont conservé de nombreuses maisons anciennes dont les façades en pierre ou à pans de bois ont été construites entre le XIIIe et XVIe siècles. Étroites, elles sont caractérisées par leurs toits de tuiles plates, à fortes pentes.

Les rues, où s’ouvrent des arcades d’échoppes, conservent le souvenir des activités artisanales qui firent la richesse de Saint-Cirq. Peaussiers de la rue de la Pélissaria, chaudronniers de la rue de la Peyrolerie et surtout tourneurs sur bois ou roubinetaïres, dont les ateliers produisaient les moules à boutons, écuelles, gobelets et robinets de tonnellerie.

 

le village de St Cirq Lapopie son église et ses roses trémièresL'Eglise de Saint-Cirq Lapopie dédiée à Saint Cyr (origine du "Cirq" de Saint-Cirq Lapopie) et Sainte Julitte, sa mère. Il fut le martyr le plus jeune de la chrétienté ( 3 ans environ). C'est Saint Amadour qui en ramènera les reliques en France. L'église gothique qui fut édifiée à partir de 1522 a englobé l'ancienne église paroissiale romane. Celle-ci conserve les vestiges de son décor sculpté à feuille d'acanthe du XIIème siècle, ainsi que des fragments de peinture murales du XIIIème. Une des chapelles latérales de l'église est consacrée à Sainte Catherine, patronne des tourneurs sur bois. Près du portail, au pied du clocher fortifié, est conservée l'une des mesures de pierre qui règlementait la vente des grains sur le marché. Au revers de l'église, terrasses et point de vue sur la vallée.

 

Au pied du rocher de Lapopie, moulins, barrages, ports, écluses et chemin de halage évoquent les périodes de gloire d’une activité batelière qui fut florissante.

 

Dès les beaux jours, le village se pare de ses plus belles fleurs : les roses trémières. Elles embelissent le village à partir du mois de juin chaque année.

 

Le fort de Saint Cirq Lapopie au Moyen Age

Le Fort de Saint Cirq Lapopie dominant le village, est riche de son histoire. c'était le lieu idéal pour éviter l'invasion. C'est tout d'abord Oldoric, Vicomte de Saint Cirq, qui, à partir du Xème siècle, y fit construire le premier château. Dès le XIIIème siècle, trois familles seigneuriales se partagèrent le Fort et y construisirent leur château. Tout en rendant hommage au Comte de Toulouse et aux Rois de France, Les Lapopie, Les Gourdon et Les Cardaillac cohabitèrent au sein de ce même ensemble castral.

Le château des Lapopie s'élevait sur la partie la plus haute du rocher, appelée " le rocher de la Popie". Celui des Gourdon n'a pas été retrouvé sur le Fort mais on suppose qu'ils auraient construit une tour. Quant au château des Cardaillac, celui-ci se situe en contrebas. A partir du XVIème siècle, les châteaux furent abandonnés par les seigneurs.

 

Le fort de Saint Cirq Lapopie aujourd'hui

Il subsiste aujourd'hui quelques traces des châteaux des seigneurs. On dénombre une tour du XIIIème siècle, un corps de logis et une enceinte autonome datant de la fin XIIIème au début XIVème.

Le Fort de Saint Cirq Lapopie, ce sont aujourd'hui des vestiges de l'histoire. Sur les traces des seigneurs, montez les marches jusqu'au rocher de La Popie; vous pourrez admirer le village médiéval mais également la vallée du Lot, avec ses moulins, barrages, ports, écluses et le célèbre chemin de halage.

 

L’histoire du tournage sur bois

L’industrie du tournage sur bois vit le jour au XVème siècle après la Guerre de Cent ans, lorsqu’on s’est aperçu que le bois du Causse fournissait une large variété de ce cher matériau.

Son succès est tel, qu’en 1810, Saint-Cirq Lapopie comptait 38 tourneurs sur bois destinés à créer principalement des robinets de tonneaux à vins, transportés par la suite en gabare sur le Lot, jusqu’à Bordeaux.

 

 Découvrir les visites guidées de Saint-Cirq Lapopie

Grands sites Midi-Pyrénées
  • Français
  • English
  • Nederlands
  • Deutsch
  • Español