Version imprimable

Current Size: 100%

Les jolis villages

Nos jolis villages secrets

Aujols 

Lavoirs Aujols

 

 

Aujols est un village réputé pour son petit patrimoine. On découvre une place avec un lavoir typique du Quercy, papillon nommé ainsi en raison de sa forme pratique pour les lavandières. Les pierres à laver sont disposées en forme de V et sont typiques du Causse de Limogne. On peut également en trouver d'autres notamment à Limogne-en-Quercy, Varaire, Escamps, Saillac et d'autres villages. Au départ d'Aujols, il est possible de faire une randonnée : de puits en lavoirs pour découvrir le patrimoine vernaculaire, croiser des truffières, cazelles et bien sûr, puits et lavoirs...

 

 

 

Albas

Point de vue à Albas © Lot Tourisme C. NovelloAlbas, village pittoresque, bénéficie d’une situation privilégiée au contact du vignoble et de la rivière. Cette bourgade épiscopale est une place forte bâtie sur la roche, percée de grottes et en à-pic sur la rivière. Point stratégique pour surveiller le Lot, dès le 11ème siècle, l’ancien château, dressé au sommet de la falaise, manifestait le pouvoir du Seigneur Évêque de Cahors. Albas, paisible village, où un réel art de vivre est présent, berceau du vin de Cahors, mérite bien son nom « Albas la Jolie ». Albas c'est aussi et surtout un superbe point de vue sur la rivière Lot et son vignoble.


Castelnau-Montratier, histoire d'une bastide

Bastide de Castelnau Montratier Etirée sur un promontoire rocheux, Castelnau-Montratier dresse vers le ciel la coupole insolite de son église, qui se repère de loin.

L'occupation humaine remonte ici à l'époque gallo-romaine, des vestiges en attestent. Vers le 10è siècle, un premier castrum est édifié sur la butte de Maurélis, à 1,5 km du village.

Au milieu du 11e siècle, un «château neuf» du nom de Castelnau-de-Vaux est édifié sur le pech dominant la vallée de la Lupte. Lors de la guerre des Albigeois, Simon de Montfort aurait fait raser le château en 1214. En 1250, le Seigneur de Ratier reconstruit la ville et lui donne son nom. Bâtie sur le schéma des bastides, villes nouvelles du Moyen Age, elle s’organise autour d’une grande place centrale à couverts et arcades (aujourd'hui place Gambetta), une église excentrée, des rues droites et parallèles.

Au fil du temps, des quartiers, ou barris, se développent de part et d'autre de la rue droite (aujourd'hui rue Clémenceau). Un second rempart ceinture le village, excepté au sud, et on pouvait y pénétrer par cinq portes.

Castelnau-Montratier possède des bâtiments historiques particulièrement remarquables tels que :

La Maison des Consuls, actuel hôtel de ville, de laquelle les consuls gérèrent la commune au 15è siècle, fut dotée au 18è d'un beffroi.

La Maison Jacob, imposante bâtisse du 13è siècle située sur la place Gambetta, fut offerte à la commune par son propriétaire Pierre Jacob, officier de marine, au 18è siècle.

L'église Saint-Martin, de style néo-byzantin, fut reconstruite au 19è siècle sur les ruines de l'église romane. La pose de la coupole a été réalisée en 1935-36. L'église abrite des vitraux et rosaces retraçant la vie de Saint-Martin, la Vierge et Saint-Joseph.

Les trois moulins à vent qui s'alignent fièrement à l’entrée du village témoignent d'un passé riche et prospère.

Deux lavoirs, des murets de pierre sèche, quelques fontaines sont représentatifs d'un petit patrimoine rural qui fait l'objet aujourd'hui de restauration et de sauvegarde, grâce au tissu associatif.

Dans les ruelles étroites, on peut encore admirer quelques belles portes anciennes, des façades à pans de bois et des détails d'architecture tout ou partiellement préservés.


Cabrerets

CabreretsNiché au creux des falaises dans la vallée du Célé à une dizaine de km de Saint-Cirq Lapopie, le village de Cabrerets vaut le détour. A ses pieds coule une rivière, idéale pour les loisirs de pleine nature comme le canoë, la baignade ou la pêche par exemple ! Des falaises remarquables vous entourent et vous offrent également une vue à couper le souffle, depuis le point de vue (suivre le balisage jaune depuis le village). En redescendant, il y a aussi des maisons semi-troglodytes (un pan est construit dans la roche), : elles sont toutes privées, mais on peut les admirer de l'extérieur. Cabrerets est surtout connu pour sa célèbre grotte : Pech Merle, incontournable avec ses peintures rupestres authentiques de 29000 ans et surtout parmi les dernières véritables grottes à visiter en France !

 

 

 

La ToulzaniE

La Toulzanie par Virginie SEGUINLa Toulzanie est un hameau du village de Saint-Martin Labouval : il est situé sur la route menant de Cajarc à Saint-Cirq Lapopie. Sa particularité ? Des maisons troglodytes avec un pan dans la falaise ! Comme pour Cabrerets, on ne peut pas les visiter, mais les admirer depuis l'extérieur. La plus jolie vue ? Celle que l'on a depuis la rivière. Pour cela, il faut soit louer un bateau à la journée à Bouziès par exemple, soit louer un canoë ou un pédalo à la base nautique de Cénevières.

 

 

 

Luzech

Village de LuzechLuzech est une presqu’île qui forme un des sites les plus spectaculaires de la Vallée du Lot.

L’éperon rocheux qui constitue son épine dorsale, dominé par les collines de l’Impernal et de la Pistoule, est coupé par l’isthme étroit modelé par la rivière.

Les basses terres viennent s’arrondir dans la boucle du méandre, face à l’abrupte cévenne de Teulettes. Sur l’emplacement d’un ancien canal, qui avait été creusé pour éviter de faire le tour complet du méandre, nous y retrouvons la place centrale du village.

Oppidum de l'Impernal

Situé au nord de Luzech, le promontoire rocheux de l'Impernal domine la Vallée du Lot. De nombreuses campagnes de fouilles se sont succédées depuis la découverte du site en 1872 par E. Castagne. Elles ont permis de mettre au jour trois zones de structures bâties.


Montcabrier

Montcabrier ©S.RICHARD

En empruntant le chemin de Saint-Jacques de Compostelle par la voie de Rocamadour, le marcheur arrivera à Montcabrier. Cette bastide royale fortifiée, fondée en 1298 par Philippe le Bel, conserve son tracé orthogonal organisé autour d’une place carrée, bordée de maisons du 14e au 16e siècle. En contrebas du bourg, les falaises offrent un site d’escalade apprécié des amateurs comme des débutants.

 

 

 

Prayssac

Marché de PrayssacTenant son nom d’un riche propriétaire terrien de l’époque Gallo-Romaine, « Priscius », le village de Prayssac est créé au 8ème siècle autour de son église. Les civilisations Néolithiques ont laissé des marques de leur passage. Ainsi, les dolmens de « la Bertrandoune », des « tres Peyres », et des « trois Pierres » sont les derniers vestiges des lieux de sépulture des hommes d’il y a cinq millénaires.

 

Prayssac a vu aussi naître le Maréchal Bessière, duc d’Istrie, à la fin du 18ème siècle.


Vers

Village de Vers vallée du Lot Le joli village de Vers (Saint-Géry-Vers) est au confluent du ruisseau le Vers et la rivière Lot. Entouré par de jolies falaises, on y découvre le château des anglais en levant les yeux (tout comme à Cabrerets ou Bouziès) et la chapelle de Velles à sa sortie en direction de Cahors. Il y avait aussi un aqueduc romain taillé dans la roche qui permettait d'acheminer l'eau potable jusqu'à Cahors. Le village est aussi à la croisée des chemins de St Jacques, entre le GR46 venant de Rocamadour et le GR36 depuis Bouziès-St Cirq Lapopie.

 

 

 

LES BASTIDES 

 

Aux 13ème et 14ème siècles, des « villes nouvelles » sont bâties
dans tout le sud-ouest de la France selon un plan type : une place
centrale à couverts et arcades, une église excentrée et un plan
parcellaire ou à damiers, composé de rues droites et parallèles
avec maisons et jardins. Partez à la chasse aux bastides, elles sont
encore nombreuses sur notre territoire et vous attendent depuis
bien longtemps. Les plus intéressantes : Castelnau-Montratier,
Labastide-Marnhac, Beauregard, Castelfranc, Labastide-du-Vert…

Aux 13ème et 14ème siècles, des « villes nouvelles » sont bâties dans tout le sud-ouest de la France selon un plan type : une place centrale à couverts et arcades, une église excentrée et un plan parcellaire ou à damiers, composé de rues droites et parallèles avec maisons et jardins. Partez à la chasse aux bastides, elles sont encore nombreuses sur notre territoire et vous attendent depuis bien longtemps. Les plus intéressantes : Castelnau-Montratier,Labastide-Marnhac, Beauregard, Castelfranc, Labastide-du-Vert…

Aux 13ème et 14ème siècles, des « villes nouvelles » sont bâtiesdans tout le sud-ouest de la France selon un plan type : une placecentrale à couverts et arcades, une église excentrée et un planparcellaire ou à damiers, composé de rues droites et parallèlesavec maisons et jardins. Partez à la chasse aux bastides, elles sontencore nombreuses sur notre territoire et vous attendent depuisbien longtemps. Les plus intéressantes : Castelnau-Montratier,Labastide-Marnhac, Beauregard, Castelfranc, Labastide-du-Vert…

 

Les villages les plus réputés en vallée du Lot

SAINT-CIRQ LAPOPIE

À un souffle de Cahors, Saint-Cirq Lapopie, élu 1er village préféré des Français, s’offre à vous, installé sur son rocher, dominant le Lot à 100m au-dessus de la rivière.

Saint-Cirq Lapopie cumule fièrement les honneurs : 13 monuments historiques, être classé Plus beau village de France, et le plus important, séduire chaque visiteur.

Vous plongerez directement à l’époque médiévale, dans les ruelles dessinées au hasard de son histoire, entre des maisons datant du 12ème au 15ème siècles. Village d’artistes aussi, d’aujourd’hui et d’hier, et le plus renommé d’entre eux André Breton, chef de file des surréalistes. Comme lui, vous serez envoûtés par ce village et pourrez

affirmer à l’unisson : « J’ai cessé de me désirer ailleurs ». 

Dans le même élan, empruntez au bas du village le fascinant chemin de halage. Il vous propose une balade au bord de la rivière de 5 km

au total, avec une partie directement creusée dans la falaise, ornée sur quelques mètres d’un bas-relief évoquant la vie aquatique du Lot.

C’est plat, c’est facile, c’est à l’ombre et surtout c’est magnifique !

 

PUY-L'ÉVÊQUE

Edifiée sur un éperon rocheux, la cité médiévale se découvre aussi bien à pied grâce au parcours fléché, que depuis la rivière à bord de la gabare. Ses maisons médiévales en pierres ocre côtoient des aménagements plus récents, tels que les jardins suspendus. A la sortie de la ville, laissez-vous surprendre par le savoir-faire de la manufacture de porcelaine Virebent, entreprise du patrimoine vivant.

En savoir + >>

 

Montcuq

Ce joli village du Quercy Blanc mérite votre attention pour beaucoup de raisons. Tout d'abord grâce à Nino Ferrer, chanteur emblématique des années 60. Le village est inspirant, puisque de nombreux artistes et artisans d’art s’y sont installés.

Montcuq se visite en suivant l'itinéraire balisé qui mène pas à pas à travers les ruelles médiévales. Fenêtres géminées, façades à arcades et pans de bois, portes et linteaux remarquables sont autant de détails qui racontent ici et là l'histoire mouvementée du village et lui confèrent un indéniable charme.

L’église Saint-Hilaire, édifiée à la fin du XIIIè siècle et remaniée au XVIIIè siècle, abrite un ensemble de vitraux aux couleurs vives retraçant les vies du Christ et de Saint-Hilaire.

En savoir + >>

 

Vous venez en vacances dans notre région ?

 

Retrouvez 7 jours, 7 idées, 7 astuces pour visiter notre région

Grands sites Midi-Pyrénées
  • Français
  • English